En intégrant le design thinking dans sa démarche, le chef de projet SEO met en place les conditions favorables à la création d’un référencement naturel “orienté humain”.

En effet, manipuler les algorithmes des moteurs de recherche pour améliorer son positionnement dans les résultats ne garantit pas des résultats dans le temps.

Votre contenu doit apporter une réelle valeur à vos lecteurs.

mise en place d'un SEO orienté humain

La première étape est de bien connaître son client.

Votre stratégie de contenu tiendra ainsi compte de “l’intention de l’utilisateur”, appelée également “user intent”, et des problèmes auxquels il fait face. Il est dès lors important de choisir une agence SEO avec laquelle vous travaillerez en véritable symbiose.

Dans cet article, je vous expliquerai le fonctionnement du design thinking, et comment peut-il vous aider à avoir un référencement SEO centré humain.

Nous verrons concrètement les étapes pour avoir un marketing digital orienté humain grâce à cette méthode du design thinking, dans le but de réussir son application à votre projet web.

Qu’est ce que le Design thinking ?

Avant de vous montrer comment le design thinking peut vous aider à avoir un SEO “orienté humain”, commençons par bien comprendre le concept.

Le design thinking est une méthode de travail développée dans les années 90 par les chercheurs de la célèbre université de Stanford.

C’est une approche qui favorise l’innovation. Elle met l’humain au centre du projet en intégrant la créativité collective, l’empathie, et l’apprentissage par l’erreur.

Un chef de projet de référencement qui adopte le design thinking adopte donc ces cinq étapes de travail, à savoir : l’empathie, la définition du problème, l’idéation, le prototypage et le test.

Étape 1 : l’empathie

Se mettre à la place de l’utilisateur pour mieux cerner sa situation.

Faire preuve d’empathie est le fondement même du design thinking.

À cette étape, le chef de projet SEO se sert de solutions telles que l’entretien en clientèle, l’avatar ou buyer persona, le sondage et le heatmap.

Vous devez mettre de côté vos pensées personnelles, étudier vos prospects afin de les comprendre dans les moindres détails.

L’étape d’empathie consiste à penser et vivre l’expérience comme l’utilisateur. Une immersion temporaire dans sa réalité.

Ne cherchez pas à penser à sa place mais comme lui.

Étape 2 : la définition du problème

Lorsque vous êtes allé vers vos utilisateurs avec empathie, vous avez les ressources pour bien définir le problème à résoudre.

Le problème doit être défini de manière à favoriser la recherche d’idées. On parle de point de vue.

Il recadre le problème en un énoncé explicite.

Voici quelques caractéristiques d’un point de vue bien défini :

  • centré spécifiquement sur l’utilisateur à aider
  • ouvert pour permettre la créativité et ne pas limiter les idées
  • bien cadré pour donner une direction claire à suivre.

Étape 3 : l’idéation

Maintenant que le problème est défini, votre équipe propose des approches de solutions à ce problème.

Faites un brainstorming et encouragez chaque membre de l’équipe à participer.

Aucune idée n’est mauvaise. Laissez libre cours à l’imagination et aux propositions nouvelles.

De ce brainstorming, vous pouvez identifier les idées les plus prometteuses en procédant par élimination progressive. La méthode d’analyse SWOT peut vous y aider.

Vous évaluerez donc les forces, faiblesses, opportunités et menaces de chaque idée.

Étape 4 : le prototypage

Le chef de projet SEO doit maintenant passer des idées à des produits concrets.

Il ne s’agit pas de concevoir la solution parfaite à cette étape.

Le but est d’avoir une première version qui sera améliorée suite aux tests et feedbacks du client idéal.

Étape 5 : le test

Vos prototypes passeront l’épreuve de l’avis des utilisateurs.

À cette étape, vous soumettez vos approches de solutions aux utilisateurs. L’objectif étant de recueillir le maximum de feedbacks.

En savoir plus sur la méthode de la Pensée Design.

Pourquoi avoir un référencement « centré humain » ?

L’une des principales erreurs commises en stratégie de contenu, est quand le chef de projet SEO ne tient compte que des exigences des algorithmes des moteurs de recherche.

Même si votre contenu doit respecter certains codes, vous devez garder à l’esprit que vous produisez pour des hommes.

D’ailleurs, c’est le comportement des visiteurs vis-à-vis de votre contenu qui déterminera son positionnement sur le long terme.

De plus, l’objectif principal de vos actions marketing devrait être de gagner la confiance du prospect.

Un visiteur ne vous fera confiance que si vous parvenez à lui montrer que vous le connaissez, vous comprenez son problème et vous êtes capable de lui apporter une solution appropriée.

En tant que chef de projet de référencement naturel, votre contenu devra donc lui apporter de la valeur et démontrer votre expertise dans le domaine pour le convertir en client.

Comment le Design thinking peut vous aider à développer un SEO « centré humain » ?

Il est parfois délicat pour une équipe technique de se mettre à la place des utilisateurs.

Ce qui semble évident et aisé pour votre équipe, peut parfois être un véritable casse-tête.

Ce qui apparaît comme une idée brillante pour votre équipe peut ne pas accrocher l’utilisateur.

De nombreux entrepreneurs et chefs de projet ont appris cela à leurs frais.

Vous ne pouvez pas créer une solution pertinente et efficace pour un utilisateur si celui-ci ne fait pas partie intégrante du processus de création.

En tant que chef de projet SEO, c’est tout l’intérêt du design thinking pour votre stratégie de contenu.

Il vous incombe de travailler avec votre client dès la phase initiale de votre projet avec une méthode simple, fluide et éprouvée.

6 étapes pour avoir un référencement « centré humain » grâce au Design thinking

Pour illustrer ces étapes, nous prendrons l’exemple d’une entreprise qui propose des aliments pour chiens.

Le chef de projet SEO gère un blog sur lequel l’entreprise propose des contenus d’articles informatifs et didactiques pour sa clientèle cible.

un projet de référencement centré humain

1)   Bien définir votre objectif

C’est indispensable. Peu importe la méthode adoptée, le chef de projet SEO doit savoir où il mène son équipe.

Définissez un objectif SMART afin de donner à votre projet marketing toutes les chances de réussir.

Exemple d’objectif SMART pour un projet SEO : Doublez le nombre de visiteurs qualifiés de votre site web en 1 an.

2)   Mieux connaître votre client avec l’empathie

Le design thinking met votre prospect au centre de votre stratégie de contenu.

C’est donc nécessaire d’avoir une connaissance approfondie de ce qu’il est et de ce dont il a besoin.

Si ce n’est pas encore fait, vous devez commencer par construire un avatar ou buyer persona qui représente votre client idéal.

C’est sur la base de cet avatar que vous effectuerez, avec empathie, un travail de recherche et de compréhension.

Vous devez avoir des réponses précises à des questions telles que :

  • Quels sont les termes et expressions qu’il utilise pour ces recherches ?
  • Quels sont ses moteurs de recherche favoris ?
  • Quels sont les sites et auteurs qu’il consulte et lit ?
  • Quel format de contenu préfère-t-il ?
  • Quelles sont les principales langues qu’il parle ?

Faites des sondages et entretiens auprès de personnes dont le profil correspond bel et bien à votre buyer persona.

De nombreux outils et méthodes sont à la portée d’un chef de projet SEO pour mener à bien cette mission, comme par exemple la fameuse carte d’empathie “Empathy Map”.

Pour notre entreprise de vente d’aliments pour chien, l’avatar s’appellera Julia.

Julia a 36 ans et est mariée avec deux enfants. Leur petite famille a adopté deux adorables chiens qu’ils ont parfois du mal à gérer.

3)   Définir les problèmes à résoudre

Vous connaissez maintenant suffisamment votre client pour identifier les problèmes dont il peut chercher les solutions en ligne.

La définition du point de vue qui est l’énoncé du problème se fera en deux phases.

Phase 1 : D’abord, clarifier les trois éléments utilisateur, besoin et découverte (insight) selon la phrase à trou : [utilisateur] a besoin de [besoin] car [découverte].

Phase 2 : Ensuite, recadrer le point de vue à l’aide de la question « Comment pourrions-nous…? »

Quelques exemples de points de vue bien définis.

Phase 1 : Julia a besoin de mieux gérer ses deux chiens car ils font parfois des dégâts dans la maison.

Phase 2 :

  1. Comment pourrions-nous aider Julia à dresser ses chiens ?
  2. Comment pourrions-nous aider Julia à occuper ses chiens efficacement et sans dégâts ?

4) Partir à la chasse aux idées

Le chef de projet SEO travaille ainsi avec son équipe et ses clients pour générer des idées afin de répondre aux besoins identifiés.

C’est le premier pas vers la ligne éditoriale de votre projet marketing digital.

Même si, faire un benchmark vous aidera à avancer, préférez miser sur la créativité et sortir des sentiers battus.
N’oubliez pas, le design thinking vise l’innovation.

L’idée qui vous démarquera peut venir d’une source inattendue.

Ne négligez aucun canal et ouvrez-vous aux propositions.

C’est aussi l’étape de la recherche de mots clés.

Partant des données collectées à l’étape précédente, vous pouvez affiner votre stratégie de contenu avec des mots clés pertinents ayant un réel potentiel.

Le chef de projet SEO a devant lui une panoplie d’outils disponibles pour l’aider dans sa réflexion.

Parmi les outils de recherche de mots clés gratuits, vous pouvez retrouver :

  • Le planificateur de mots de clés de Google Ads
  • L’outil de suggestion de Google
  • Google Trends
  • Ubersuggest avec une offre premium
  • Wordstream
  • Keyword Tool
  • Keyword Shitter
  • Answerthepublic
  • L’extension Chrome Keyword Surfer

Si vous souhaitez bénéficier de fonctionnalités avancées et pointues, des solutions payantes telles que :

  • Moz
  • SEMrush
  • Similarweb

Dans le cadre d’un projet SEO, les idées peuvent être des guides pratiques, des trucs et astuces, des études de cas, des interviews d’experts, une checklist, des témoignages…

Cette liste d’idées est non exhaustive et peut aller des formats standards qui ont fait leur preuve à des formats innovants très peu explorés.

5) Développer les prototypes

Faire du design thinking, c’est aussi passer à l’action rapidement en acceptant la possibilité d’un échec.

L’échec n’est pas une fin, mais une opportunité d’apprentissage dans le but de peaufiner la prochaine version de votre stratégie de contenu.

Comme le dit le célèbre auteur britannique Tim Brown :

“L’échec est un outil incroyablement puissant pour apprendre. Concevoir des expériences, des prototypes, des interactions et les tester est au cœur de la conception centrée sur l’humain. »

Idéalement, vous devez retenir plusieurs idées à l’étape précédente. Cela vous permettra de mettre en concurrence différents types de contenu.

6) Tester et ajuster

C’est le baptême de feu pour vos prototypes.

Afin que les résultats de vos tests soient de bonne qualité, vous devez mettre en place 3 éléments indispensables :

  1. Des scénarios de test pertinents adaptés aux réalités de vos utilisateurs
  2. Des testeurs qui correspondent aux caractéristiques de votre avatar client
  3. Les outils appropriés pour assurer une bonne documentation de vos tests.

Notez que lorsque vous proposez un service au lieu d’un produit, le prototypage prendra la forme d’une “simulation” de ce service auprès de votre client idéal.

À la fin de vos tests, deux scénarios sont possibles : soit l’utilisateur trouve la solution à son problème avec le prototype, soit le prototype ne répond pas aux attentes de l’utilisateur.

Dans le cas où le prototype répond aux besoins, vous pouvez valider votre solution et le mettre en production.

Par contre, dans le cas où le prototype ne conviendrait pas, le chef de projet SEO doit relancer les étapes du design thinking.

L’avantage ici est que vous démarriez avec plus d’expérience et de leçons tirées du premier essai. Les feedbacks ne feront qu’améliorer davantage la version finale de votre produit ou service.

Pour tester les prototypes de votre projet SEO, servez-vous de votre liste de diffusion, des réseaux sociaux et des forums.

Vous voulez :
– Attirer plus de clients sur votre site web ?
– Sensibiliser à l’intérêt de votre solution ?
– Obtenir plus de contacts qualifiés ? …
Parlons-en ensemble ! Demandez votre séance diagnostic.

Conclusion

En tant que chef de projet SEO, vous devez vous assurez que, avant de respecter les codes des moteurs de recherche, votre contenu répond à un réel besoin de vos lecteurs.

En vous aidant de la méthodologie du design thinking, vous pourrez comprendre l’intention de l’utilisateur et y apporter des solutions créatives et innovantes.

Pour y parvenir, le chef de projet d’acquisition de trafic doit commencer par avoir un objectif SMART à atteindre.

Il faudra ensuite faire preuve d’empathie pour mieux connaître son client afin de définir convenablement les problèmes à résoudre. Des idées seront émises pour résoudre ces problèmes.

Ainsi, les idées les plus prometteuses deviendront des prototypes qui seront testés et améliorés par incrémentation.

Veuillez noter que cet article ne traite que le côté humain du SEO.

Afin d’avoir une stratégie complète, vous devez aussi tenir compte de certains aspects techniques et de l’évolution des moteurs de recherche.

Sources images: pixabay.com

Plus de visites et leads

Plus de visites et leads

Découvrez les denières évolutions de Google et comment y devenir leader

Votre cadeau vous attend dans votre boîte email